Théorie des communs

Dans un monde aux ressources moins abondantes, il deviendra primordial de pouvoir définir les biens essentiels à la survie et au bien-être de chacun, et de pouvoir s’assurer que tout un chacun pourra en bénéficier.

Qu’il s’agisse de l’eau potable, de la santé, ou encore d’Internet, si nous ne parvenons pas à assurer un accès libre et équitable à ces denrées et services essentiels, nous pouvons craindre que le monde de demain soit propice à la guerre de tous contre tous.

Certaines entreprises pressentent déjà ces enjeux et cherchent à étendre leurs monopoles sur les biens et services de première nécessité. A l’exact opposé de cette stratégie de privatisation des services et biens d’intérêt général, la Théorie des Communs nous invite à expérimenter un autre mode de gouvernance, celui d’une communauté capable d’assurer à tous ses membres un minimum de bien-être.

Un Datagueule qui explique en 4 minutes les arcanes de la Théorie des communs … comme à son habitude, très complet et pédagogique à la fois :

Un article d’Alternatives économiques sur l’adéquation entre la Théorie des communs et les enjeux du XXIème siècle :

http://www.alternatives-economiques.fr/le-prix--nobel--a-elinor-ostrom---une-bonne-nouvelle-pour-la-theorie-des-biens-communs_fr_art_633_44275.html

Un zoom sur la question de la brevetabilité du vivant :

Pour aller plus loin sur la stratégie de privatisation des ressources essentielles,
avec notamment les exemples de Monsanto et Nestlé, continuez votre exploration vers …

PRESERVER ... LES RESSOURCES ESSENTIELLES

PRÉSERVER … LES RESSOURCES ESSENTIELLES

RETOUR


Abonnez-vous à la newsletter !


Suivez Jesuismaplanete.net par flux RSS
rss-35468_640